vendredi 14 mai 2010

Une virée de l'URSSAF sur les plages

La température peut être polaire, les envoyés de l'URSSAF n'ont pas faillis à leur mission de prévention du travail au noir dans la restauration et les services sur les plages.

Objectif rappeler aux employeurs que tout essai de personnel doit faire l'objet d'une déclaration préalable d'embauche dés la première heure.

Disposition d'une extrême importance  aux yeux du gouvernement car elle permet de sortir des statistiques du chômage toute personne ayant travaillée au moins une heure dans le mois.

Concrètement pour un essai pour un service de midi en restauration de plage de 11 heures à 15 heures, cela donne ceci pour un employeur et le candidat

Le candidat se présente en semaine pour déposer son CV, l'employeur décide de tenter un essai le samedi suivant mais malheureusement le candidat n'a pas son matricule avec lui. Peu importe, il le portera le jour venu. A l'heure dite11 heures pour un restaurant l'employeur se précipite  au cyber café du coin tenter une déclaration en ligne et s'y perd, il tente de joindre son comptable qui non ne travaille pas les jours fériés.
à 11 heures 30, il fait le tour des collègues pour voir s'ils n'auraient pas un formulaire vierge de contrat de travail. Finalement à midi, c'est la gamine qui a maitrisé le truc avec son I phone et sur un morceau de nappes en papier, essayeur et essayé rédigent un texte approximatif qui stipule qu'il s'agit d'une embauche d'essai d'une durée de 4 heures.

Il est déjà midi et la mise en place à pris du retard, on calme les premiers clients tandis que le barman, entre deux plateaux d'apéros tente de montrer au candidat l'emplacement de la cave, les toilettes, son vestiaire, le régime des pourboires et la meilleure façon de rédiger un bon de commande sans se faire houspiller par le chef.

A midi 30 tout est en place, mais le candidat n'a pas mangé quant à lui ce qui est contraire à la convention.

Finalement, à 15 heures 30, le candidat aura réussi  à servir plus ou moins de façon autonome deux tables de 4 couverts. Reste à le faire manger avant de conclure la fin de l'essai qui semble négatif au vu de la comparaison entre la maitrise de la langue anglaise du candidat et la ligne correspondante de son CV.

En attendant le verdict définitif , on lui demandera cependant de revenir à la fin du mois pour percevoir son salaire et signer son solde de tout compte. Ce déplacement ne pourra pas malheureusement lui être payé.
mais il peut solliciter son pôle emploi. 

Le candidat percevra donc la somme de 50 euros bruts environ, et pour l'employeur l'opération reviendra à 90 euros, charges comprises plus 80 euros que facturera le cabinet comptable pour le bulletin de salaire et les différentes lignes correspondantes sur les déclarations conséquentes..

Soit 170 euros pour 6 couverts servis du menu à 14 euros 90 et deux menus enfants à 6,80 euros.

Finalement cet été comme les autres étés, l'employeur attendra le retour des babas cools de Bali ou  des saisonniers des Alpes pour compléter son effectif.. Eux au moins ont déjà depuis longtemps leur plan logement et retrouveront avec plaisir leurs carrés de cultures le long du mur du cimetière. Et pour l'anglais, si on fait l'impasse sur le léger accent Jamaïcain, rien à redire

4 commentaires:

  1. Triste réalité Bornéo...

    Je viens de découvrir que si je cliquais sur ton pseudo, j'atterrissais ici ...

    Bises.

    RépondreSupprimer
  2. a été un article que j'ai aimé. Merci pour le partage....

    RépondreSupprimer
  3. Bali en été ? Mais non, il y a plus de touristes que sur la côte d'azur.
    Salut Bornéo
    jmplouchard

    RépondreSupprimer
  4. Site's character and a great color match .. memeestetigiI will recommend your site to the other platforms.Sacekimi

    RépondreSupprimer